MOUSTEY LES DEUX EGLISES...

MOUSTEY ET SES DEUX (ou trois)  EGLISES






Le village de Moustey présente une particularité peu commune. En effet, deux églises s'y côtoient, à quelques mètres l'une de l'autre, l'une derrière l'autre: l’église paroissiale Saint-Martin, la plus grande, et l’église Notre-Dame, .....et donc mieux qu'à Colombey !

L'origine de ce rapprochement bizarre reste discutée et plusieurs hypothèses ont été proposées pour le justifier par des motivations locales:

La tradition locale y voit le résultat de la rivalité entre deux seigneurs ( Moustey étant à la limite de deux baronnies) se disputant la préséance aux offices, ou au moins la conséquences de haines populaires. L'un habitant Pelay au sud du village, l'autre Couyes, au nord, se seraient ainsi querellés  jusqu'à ce que l'un des deux fasse bâtir son église à coté de la première 

Plus raisonnablement, on peut penser qu'il s'agit d'une église paroissiale et d’une chapelle monastique, Moustey devant son nom à l'ancien français moustier, issu du latin populaire monasterium .

Aspect du bourg de Moustey au début du XIXe siècle


L'église paroissiale Saint-Martin, la plus grande, de style roman, édifiée au XIIe siècle en pierre et "garluche" (alios), a été agrandie par un bas coté nord en style gothique vers la fin du XVe siècle ( le bas coté nord est du XIXe ).

A proximité immédiate et jadis dans un même cimetière, l'église Notre-Dame, la première visible au bord du carrefour, du XIIIe s, dite des pèlerins, serait la chapelle d'un l'hôpital et léproserie destiné à l'accueil des pèlerins sur la voie de Tours du chemin vers Compostelle..Elle était entourée de bâtiments civils encore visibles sur le cadastre napoléonien pouvant constituer l'ancien prieuré. D'ailleurs, une maison voisine aujourd'hui disparue avait gardé le nom du lieudit l'Houspitaou. Ce petit hôpital fut démoli en 1872.

Le mur sud comporte une porte murée semblant réservée à l'accès des lépreux, dits cagots.

Après la découverte de peintures murales sous l'enduit en 1985, l'église a été restaurée par le Parc Régional des Landes de Gascogne, et a accueilli, un temps, un espace consacré au patrimoine religieux et aux croyances populaires landaises.


Qu'ei tan courrut, tan birat
Et n'ei treubat dus Eglises en un ségrat

(j ai tant couru, tant tourné et jamais je n ai trouve deux églises dans un cimetière)



________________________________________

Il est même une troisième église remarquable à Moustey.

celle de Saint-Pierre-ès-Liens

Cette vaste église romane, située dans le quartier de Biganon, a été édifiée au XIe siècle sur un site qui semble avoir été occupé bien antérieurement. Le clocher-mur date du XIVe siècle. L'intérieur de cette église recèle des vestiges de fresques murales du XIVe siècle., et, à quelques mètres se trouve le petit édicule d'une fontaine miraculeuse dédiée à Sainte Ruffine.